La Fondation Ethos soutient la requête de Bill & Melinda Gates Foundation Trust et Cascade Investment qui a été faite vendredi dernier à la Commission des offres publiques d'acquisition (COPA). Cette requête demande à la COPA de statuer si Saint Gobain doit faire une offre publique à tous les actionnaires lors de l'acquisition des 52% de droits de vote vendus par la famille Burkard. En effet, les statuts comprennent une clause d'opting out (dérogation à l'obligation de faire une offre). Ethos et 11 actionnaires ont déposé en décembre dernier une résolution à la prochaine assemblée générale de Sika pour demander de supprimer cette clause d'opting out.

Dans sa récente décision suite à la requête de Schenker Winkler Holding (SWH), la COPA a validé le principe général de l'opting out présent dans les statuts. En revanche, la COPA n'a pas statué si l'opting out s'applique dans le cas spécifique de l'acquisition des actions de SWH par Saint Gobain. Les actionnaires Bill & Melinda Gates Foundation Trust et Cascade Investment veulent maintenant avoir une réponse sur la validité de l'opting out dans ce cas.

Ethos soutient la requête des actionnaires américains et, de manière générale, toute action visant à protéger les intérêts à long terme de Sika et de ses actionnaires minoritaires. En particulier, Ethos encourage le conseil d'administration à prendre toute disposition pour résister face à un changement de contrôle hostile de Sika qui remet en cause le succès confirmé de la société. Ceci est d'autant plus important que des actionnaires détenant plus de la moitié du capital de Sika ont explicitement déclaré leur soutien au conseil et à la direction générale.

En décembre dernier, Ethos et 11 actionnaires ont déposé une résolution à la prochaine assemblée générale qui demande la suppression de la clause d'opting out. En effet, cette disposition pénalise fortement les actionnaires minoritaires en cas de vente des actions par l'actionnaire de contrôle. Après la suppression de la clause d'opting out, l'acquéreur des actions détenues par SWH devra faire une offre d'achat à la totalité du capital. De plus, l'offre devra être faite à des conditions identiques pour tous les actionnaires, puisque la possibilité d'offrir une prime de contrôle est désormais interdite par la loi sur les Bourses et le commerce des valeurs mobilières (LBVM). Il est probable qu'avec une telle contrainte, Saint Gobain renoncerait à l'acquisition.

Ethos invite tous les actionnaires, qu'ils soient institutionnels ou privés, à rejoindre le groupe de soutien à cette résolution. A ce jour, le groupe compte plus de 50 investisseurs institutionnels et près de 170 actionnaires privés qui représentent ensemble 6.8% du capital et 3.8% des droits de vote de Sika. La liste des membres est actualisée quotidiennement et publiée sur le site internet d'Ethos