La Workforce Disclosure Initiative (WDI) a publié son rapport annuel 2019 le 30 avril 2020. Coordonnée par ShareAction et soutenue par plus de 130 investisseurs, dont Ethos et les membres de l’Ethos Engagement Pool International, cette initiative demande plus de transparence de la part des sociétés cotées en matière de gestion des ressources humaines, que ce soit dans leurs opérations directes ou dans leurs chaînes d'approvisionnement. 28 sociétés supplémentaires ont accepté de remplir le questionnaire en 2019, portant le total à 118.

Le 30 avril 2020, la Workforce Disclosure Initiative (WDI), soutenue par Ethos et les membres de l’Ethos Engagement Pool International, a publié son rapport annuel 2019. Les 130 investisseurs soutenant cette initiative représentent plus de USD 14'000 milliards d’actifs sous gestion. Au total, 750 entreprises ont été invitées à participer à l'enquête de la WDI en 2019. 118 entreprises de 17 pays ont rempli le questionnaire, y compris des entreprises d'Afrique du Sud, du Brésil et de Russie qui participaient pour la première fois à l'enquête. Certaines très grandes sociétés comme BT, Microsoft, Unilever, Nestlé ou Glaxo Smith Kline ont répondu pour la troisième année consécutive.

L'enquête de la WDI comprend 180 questions réparties sur 10 thématiques telles que la stabilité de la main-d'œuvre, le développement du capital humain et les droits des travailleurs dans la chaîne d'approvisionnement. Les réponses ont porté sur 10 millions de personnes employées dans les activités directes des entreprises et bien plus encore dans les chaînes d'approvisionnement. L’augmentation du nombre d’entreprises ayant volontairement accepté de répondre au questionnaire est réjouissant, mais reste proportionnellement faible à l’heure où toujours plus d’investisseurs demandent davantage de transparence de la part des entreprises en matière de durabilité.

La pandémie actuelle de COVID-19 perturbe considérablement le monde tel que nous le connaissons et remet les dimensions sociales au centre de l’investissement responsable. Elle révèle l'importance de protéger la main-d'œuvre et de mettre en place des chaînes d'approvisionnement responsables et résistantes. En favorisant la transparence des politiques et des pratiques des entreprises qui définissent la vie des travailleurs dans le monde, la WDI vise à améliorer la qualité des emplois dans les activités directes et les chaînes d'approvisionnement des entreprises. Encourager les entreprises à mieux s'occuper de leur personnel et de leurs fournisseurs est un moyen de prévenir les troubles sociaux et l’avènement d’instabilités politiques. Pour les investisseurs institutionnels orientés vers le long terme, il est essentiel d'intégrer dans les décisions d'investissement des données fiables et comparables sur la manière dont les entreprises dont nous sommes actionnaires gèrent les enjeux sociaux.

Dans ce contexte, la WDI est un outil précieux pour Ethos notamment dans le cadre de son dialogue avec les entreprises. Ethos est fier de soutenir la WDI alors que celle-ci entre dans une nouvelle phase en devenant une organisation indépendante. Dans le cadre de ses activités de dialogue avec les sociétés cotées, Ethos va demander aux entreprises concernées par cette initiative de remplir ce questionnaire et de veiller à respecter les meilleures pratiques identifiées.