Suite à la tragédie du Rana Plaza, il y a quatre ans, « l’Accord sur la sécurité incendie et bâtiments » au Bangladesh (« l’Accord ») a créé un cadre légalement contraignant d’une durée de cinq ans pour effectuer des inspections d’usines afin d’identifier et de corriger des défaillances en matière de sécurité au travail dans l’industrie textile au Bangladesh. En publiant une déclaration à l’occasion du 4ème anniversaire de la tragédie du Rana Plaza ce printemps, une coalition d’investisseurs institutionnels, parmi lesquels Ethos et les membres du Ethos Engagement Pool International, a fortement encouragé la prolongation de l’Accord jusqu’à la finalisation des mesures de correction.

Faisant suite à cette déclaration, Ethos et les membres du Ethos Engagement Pool International ont écrit une lettre à huit sociétés membres de l’Accord demandant sa prolongation aussi longtemps que nécessaire pour remédier aux problèmes restants et l’élargissement de son but pour y inclure la liberté syndicale et le droit à la négociation collective pour les travailleurs.

Le 29 juin 2017, plusieurs sociétés et syndicats ont décidé de renouveler l’Accord pour une durée additionnelle de trois ans, à partir de l’expiration de l’Accord actuel prévue en mai 2018. L’Accord renouvelé inclut les mêmes buts que le précédent, comme par exemple effectuer des inspections au niveau de la sécurité des bâtiments, la formation des travailleurs sur les protocoles de santé et de sécurité au travail et la correction de tous les problèmes restants. Il inclut cependant des améliorations, comme par exemple le droit à des indemnités de départ pour les employés qui perdent leur travail ou qui sont relocalisés pour des raisons de sécurité. Finalement, l’Accord prolongé met aussi davantage l’accent sur la liberté syndicale et le droit à la négociation collective des travailleurs et élargit le champ d’action à d’autres parties de la chaîne d’approvisionnement où des risques similaires existent.

L’explosion d’un brûleur dans une usine de la société Multifabs au Bangladesh le 3 juillet 2017, qui a conduit à plusieurs décès, souligne l’importance du renouvellement et du renforcement de l’Accord pour s’assurer que de tels accidents tragiques soient évités à l’avenir.

Télécharger le communiqué de presse publié par l‘Accord