Ethos a pris bonne note de la décision du Credit Suisse de réduire volontairement la rémunération variable de la direction générale de 40% et de garder les honoraires du conseil d’administration au même niveau que l’année précédente. Pour Ethos, les rémunérations restent malgré tout trop élevées par rapport à la perte de CHF 2,7 milliards enregistrée par le Credit Suisse en 2016.

Ethos maintient donc l’ensemble de ses recommandations de vote émises le 7 avril 2017. Il s’agit en particulier de l’opposition au rapport de rémunération, aux honoraires du conseil d’administration, aux montants des rémunérations fixes et variables de la direction, ainsi qu’à la réélection du Président Urs Rohner et du Vice-président Richard Thornburgh.

Analyse complémentaire de l’assemblée générale de Credit Suisse